Internship in Pennsylvania (USA)

Stage de 5 mois aux USA, en Pennsylvanie à Reading (1h30 de Philadelphie, 3h de New York City) dans le cadre de mon Master en Gestion Industrielle / Management des opérations.

mardi 15 juillet 2008

MONTREAL (QC CANADA) - DAY 3

Montreal_at_night2

MONTREAL (QC CANADA) - PART 3

3ème et dernier réel jour à Montréal. Je dis réel car dimanche sera finalement consacré à notre retour en Pennsylvanie, avec 8h de route.

Ce Samedi 5 Juillet 2008 aura incontestablement été le jour le plus agréable du weekend.
12h, direction la « Frite alors », célèbre restaurant/snack de Montréal et même ailleurs très certainement, où vous aurez la joie, le bonheur, que dire encore ? Oui, l’excitation débordante de savourer de la « poutine » orgasmique.

  • Qu’est ce que la poutine ? Réponse avec Wikipedia :

La poutine désigne communément un mets d'origine québécoise traditionnellement constitué de frites et de fromage en grains de cheddar frais que l'on recouvre d'une sauce espagnole chaude de type « barbecue » faisant fondre en partie le fromage, le ramollissant un peu.

Article original Wikipedia : la poutine

Visez par vous-même  la finesse de cette recette au combien connue au Canada :

Sans_titre_14
La poutine de la "Frite Alors"

Sans_titre_13
La poutine, succulente...

Sans_titre_10
La "Frite Alors"

Sans_titre_15
En voila un qui se régale...

Personnellement, malgré les efforts considérables, je n’ai pas « pris le risque » de déguster cette poutine, avouons le, répugnante d’apparence.
Il (Adrien) aura essayé. Son verdict : « J’aurai essayé une fois, mais pas deux! ».

Bref, après cette séance culinaire anecdotique, revenons-en à nos trois objectifs fixés pour la journée :

Le port de Montréal est quant à lui assez décevant, je ne développerai pas davantage, ce que nous avons vu ne nous a pas particulièrement séduit. Il s’agissait plus d’un port industriel qu’un port de plaisance.

Puis comme d’habitude, nous prenons le métro puis le bus pour nous rendre au sommet du Mont Royal. Après 3 jours d’utilisation intensive des transports en commun (malgré la marche constante), nous apprécions réellement la simplicité pour se déplacer d’un point à l’autre, avec en prime des chauffeurs gracieux et patients. Le métro de Montréal est très intuitif et propre, contrairement à celui de New York qui remporte pour le moment la palme du moins pratique/du moins bien conçu.

  • Quelques informations sur le mont royal à Montréal :

Le mont Royal est une colline de 234 mètres (767,7 pieds) qui domine la ville de Montréal, au Québec. Il s'agit de l'une des neuf collines montérégiennes situées dans le sud-ouest du Québec.

Article original Wikipedia : Le Mont Royal à Montréal

Je profite de ce bon bol d’air pour effectuer quelques clichés :

DSC_0807
DSC_0808
DSC_0813
DSC_0819
DSC_0823
DSC_0827
DSC_0845
Adrien

Sans_titre_16

Sans_titre_17
William

Sans_titre_18

La descente du Mont Royal se fera à pied sur un chemin pédestre, au beau milieu de la petite forêt. Un coin ressourçant où de nombreux habitants viennent courir, se balader, ou tout simplement admirer la vue sur Montréal.

  • Quelques photos ci-dessous :

DSC_0852
DSC_0849
DSC_0855
DSC_0863
Sans_titre_23
DSC_0859
En descendant le Mont Royal...

Nous arrivons tout droit sur le parc de l’université de McGill, demandons où se trouve le métro le plus proche. La dame me propose même de grimper sur l’arrière de son vélo, c’est pour dire à quel point les citoyens sont serviables et agréables avec les touristes.

Nous mettons bien 1h à marcher dans la ville avant de repérer la bouche de métro. Remarque, avec toutes ces rues apaisantes, cette météo impensable (3 jours de grand soleil sans le moindre nuage) et ce climat parfaitement ajusté, nos recherches ne s’avèrent volontairement pas des plus efficaces.

  • Direction le Stade Olympique :

DSC_0928
L'observatoire du Stade Olympique

Nous rejoindrons Anne laure et Olivier à la station PIE IX pour la visite de l’observatoire de Montréal. Cet observatoire est, après lecture des nombreuses affiches, « La plus haute tour penchée du monde ».
J’effectuerai quelques recherches pour savoir sur quels critères ils se sont basés pour pouvoir prétendre avoir « la plus haute tour penchée du monde ». Penchée, ok, mais à combien de degrés ? Qu’elle soit penchée à 1° ou à 90°, pour moi elle reste penchée... et je ne serais pas étonné que des tours « penchées » en Chine soient plus élevées que celle-ci.
Je ne vais pas épiloguer davantage, mais il est vrai que nous avons quelque peu bloqué sur le sujet.  A vrai dire, c’est un peu la mode, ici, de décerner le titre de plus haute tour du monde* (* : selon critère complètement absurde bien souvent).

Bien entendu, quelques photos de ce lieu particulièrement prisé par les touristes asiatiques au combien désagréables , impolis et sans savoir-vivre (vas y que je te rentre dedans, que je me mets au milieu des photos, que je prends n’importe quoi en photo, que je mets devant toi en jouant des épaules pour être au mieux placé…) :

DSC_0876

DSC_0875

DSC_0879

DSC_0882

DSC_0884

DSC_0892

DSC_0893

DSC_0900

DSC_0902

Pour anecdote, en haut de la tour d’observation, un couple de japonais a demandé à Adrien pour se faire photographier devant un distributeur. Réaction du collègue, « euh, ça ne vous dirait pas plutôt de vous mettre vers la vitre et d’avoir Montréal en second plan ? », « ah si, très bien très bien, très bonne idée ». A plus de 200m d’altitude, dominant tout Montréal, il est vrai qu’Adrien a fait preuve d’une réflexion sans précédent… Bref, parfois c’est assez comique, surprenant, puis navrant.

DSC_0919

DSC_0932

DSC_0933

DSC_0873
La tour d'observation du Stade Olympique

  • Place Jacques Cartier :

Retour sur la terre ferme pour se diriger vers l’Hôtel de Ville. Juste derrière se situe la Place Jacques Cartier qui mène au port. Celle-ci est tout simplement splendide. Il s’agit d’une rue piétonne, où restaurants, boutiques souvenirs et autres arpentent les rues. C’est un lieu incontournable pour n’importe quel touriste lambda. Les nombreuses terrasses de restaurant font partie du décor, et la foule reste constante.
L’une de mes places préférées à Montréal sans aucun doute (comme elle l’est également pour Anne Laure si je ne m’abuse).

DSC_0732
DSC_0741
Sans_titre_12

  • Restaurant gastronomique :

Ce soir là, le feu d’artifice est tiré à 22h30, tous les restaurants sont pris d’assaut. Nous galérons bien 20mn avant de trouver quelque chose. Finalement, nous nous arrêtons au #### Restaurant. A première vue, il s’agit d’un restaurant traditionnel, sauf qu’après quelques minutes à l’intérieur, armé de notre short tee-shirt décontract, on fera vite « tâche » face à la clientèle du soir.
Peu importe, nous sommes tous les 4 (Anne Laure, Olivier, Adrien et moi) et désormais assis, nous ne partirons pas pour autant.
Au menu, Wapiti et sa sauce au foie gras d’orange accompagné d’une purée maison (de je ne sais plus quel légume) et ses légumes frais. Repas au Riesling (choix judicieux pour satisfaire les 4 assiettes différentes)  et pour couronner le tout, coupe de champagne en apéritif (merci Mademoiselle, honte à nous messieurs).
Au final, un très bon service malgré nos boutades volontaires « pour détendre l’atmosphère ».

  • "Les Deux Pierrots" :

Suite et fin de la soirée, et même du séjour, aux « Deux Pierrots ». Anne Laure m’en avait parlé en Avril et m’avait dit que nous ne pourrions manquer ça sous aucun prétexte si nous venions à visiter Montréal. Chose promise, chose due, direction les Deux Pierrots situés à seulement 100m de là.

Qu’est ce que les Deux Pierrots ?

Il s’agit d’un bar particulièrement réputé à Montréal, conçu sur deux niveaux. Le deuxième niveau étant ouvert, telle une mezzanine afin de pouvoir apprécier la scène du rez de chaussée où s’illustrent de nombreux artistes musicaux.
Cela étant, ces artistes ne s’orientent pas vers n’importe quel style musical. Les chants populaires québécois sont chantés et joués  toute la nuit, ainsi que des anthems (classiques) de la chanson française. Ambiance festive, conviviale où se mêlent toutes classes sociales autour d’un bon pichet de bière.

DSC_0959
Les "Deux Pierrots" vus de la mezzanine

DSC_0971
Le groupe du soir

DSC_0969
Le chanteur du groupe au top

Entrée à $10 de souvenir, nous arrivons dans la salle vers 22h30 (heure du feu d’artifice) sur un air des « Champs Elysées » de Joe Dassin. Ca faisait longtemps tiens donc…
Nous sommes installés au deuxième étage. Les gens devant nous dansent, « sautrallent (sautralent ?)», chantent, boivent, et rigolent. Impossible de ne pas avoir la « banane naturelle ». Le groupe, particulièrement proche avec son public, enchaîne sur un Cookie Dingler « Femme Libérée », c’est l’extase dans la salle.
Ils enchaineront avec d’autres airs nettement moins connus pour nous, français que nous sommes. Je me souviens d’une chanson qui n’a pas laissé les clients indifférents, où revient tout le temps le prénom « Wendy ». Si vous pouviez m’aider, je vous en serais reconnaissant.

  • Retour à l'appartement :

Nous partons vers minuit, demain ce ne sera pas la même avec nos 8h de route. Nous remontons la fameuse place menant à l’Hôtel de Ville, deux trois clichés rapides (trop rapides d’ailleurs) alors qu’il y avait matière à faire des choses sympathiques, puis retour à l’appartement vers 1h du matin.

1h15, extinction des lumières. Demain est un autre jour… Le retour en l'occurence.

  • Ci-dessous, quelques photos "en vrac" de notre séjour à Montréal :

DSC_0713
A quelques pas du port de Montréal...

DSC_0799
Terrasse de la "Frite Alors"

DSC_0787
L'Avenue des Erables

DSC_0866
Statue en bas du Mont Royal, coté McGill Université

DSC_0869
Alors, tentés?

DSC_0872
Une rue très colorée

Sans_titre_19
Lire la phrase en bas à gauche

Sans_titre_11
A quelques pas du port de Montréal...

Sans_titre_21
L'aubaine de la semaine!

Sans_titre_20
L'Avenue des Erables

DSC_0943
Le métro de Montréal

DSC_0947
Le parc de l'Hôtel de Ville

DSC_0952
Anne Laure, Adrien et Olivier

DSC_0955
Vont-elles finir le séjour?

DSC_0957
La fontaine en haut de la place Jacques Cartier

DSC_0978
L'hôtel de ville de nuit

DSC_0992
Montréal de nuit

DSC_0994
Montréal de nuit

Sans_titre_27
L'hôtel de ville

Sans_titre_28
L'hôtel de ville de nuit

Sans_titre_29
Derrière l'hôtel de ville

  • Le retour en Pennsylvanie :

Je vais être relativement bref sur le retour…
Nous sommes partis aux alentours de 8h dimanche matin, soit le 6 Juillet 2008.
Arrivée prévue à 16h50h environ sur le GPS. Verdict, nous sommes arrivés à Horsham à 20h45, soit plus de 22h à Sinking Spring.
Un trafic qui n’a pas cessé tout au long du retour avec des bouchons à perte de vue.
Pas de doute, les américains profitent au maximum de ce weekend.
Nous avons fait une seule pause dans un Diner dans le Adirondack Park, un immense parc dans l’état de New York où viennent se ressourcer touristes et citoyens des alentours.

DSC_1008
$4,55/gallon le regular 87!

DSC_1026
Adirondack Park, quelque part...

DSC_1082
Une voiture complètement rouillée...
A se demander comment est ce qu'elle roule encore...

Au final, près de 14h à rester dans la voiture. Un retour particulièrement long et capricieux mais qui en valait largement la peine.

J’en finis enfin avec la review sur Montréal, ce fut laborieux entre le manque de temps, la connexion défaillante à l’appartement et le « trop de choses » à raconter...

Posté par WilliamB à 03:37:00 - Montréal (QC) - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Pas de problème, c'est très bien.

    Posté par CLAUDINE, vendredi 18 juillet 2008 à 00:41:27
  • Moi je dis que ca doit faire tres bizarre de voir les memes choses qu'ici (en gros) mais d'entendre les gens parler francais !
    Bisous !

    Posté par Stephanie, vendredi 18 juillet 2008 à 18:07:02
  • Oui, d'un point de vu culturel, Montréal est une ville nord-américaine avec une "couche de peinture" française (ou québécoise) là-dessus. C'est quand même très intéressant à voir.

    Posté par James, samedi 19 juillet 2008 à 06:32:03
  • Misère...

    Fin d'après-midi, hier, retour de 2 jours de mariage au Cuiset (St André...), x repas préparés par Bourg-Traiteur, j'ai le "plaisir" de découvrir les multiples variantes de la poutine ! Je recommence en rentrant des courses du lundi : impossible de retrouver l'envie de manger... Ah mais c'est vrai que ça cale ce truc là, rien qu'à lire, t'as plus faim. Alors filets de loup et petits légumes citronnés en papillottes, ce sera super suffisant.
    N'empêche qu'on n'aura pas eu autant d'animations que toi au "Deux Pierrots" et qu'on n'aura même pas sautralé bien que rentrés à l'aube.
    Allez, même en brodant, je ne peux pas concurrencer tes reportages, alors fin pour aujourd'hui.

    Posté par Tata hiii, lundi 21 juillet 2008 à 11:42:15

Poster un commentaire